jeudi 26 octobre 2017

Bon anniversaire ma fille adorée

En l'honneur de ce tatouage si symbolique.

La chouette ulule au soir, bonne ou mauvaise augure,
Dans l'énigme des nuits, son oeil inexpressif,
 Va sonder les mystères des arbres pensifs,
 Auprès d'elle la lune fait pâle figure.

 Elle enserre en ses griffes les secrets d'antan,
 L'ombre et le sang pétris à l'abri de ses ailes
 Ont durci le diamant des plaintes éternelles
Que ton coeur retenait depuis plus de cent ans.

 Les portés disparus de tes longues attentes,
 Les hommes méprisants, les amants à tes pieds,
Cet ascendant falot, père sur le papier,
 Aucun fruit du dégoût désormais ne te tente.

 C'est en ce diamant noir qu'ils errent condamnés,
 Enserrés dans la pierre ils ont perdu leurs armes,
Je voudrais le blanchir, le laver de mes larmes,
 Le rendre transparent pour un millier d'années.

 A quoi bon soupirer car comme les rapaces,
 Tu sauras survoler les abîmes de suie,
Semant le prédateur qui vainement te suit:
 Ce n'est pas un oiseau, c'est un Ange qui passe.

5 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire à ton joyau de fille. J'ai taché de détacher un vers beau comme il faut de ton poème et l'offrir à ta gazelle et j'en ai trouvé un seul qui fait fleurir le printemps: "Ce n'est pas un oiseau, c'est un Ange qui passe."
    Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  2. Beau tatouage ! Et beau poème. Puisses-tu, ainsi que ta progéniture, "survoler les abîmes de suie".

    RépondreSupprimer
  3. Joyeux anniversaire à ta chère fille. Bravo pour ton beau poème.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne souhaite plus que l'on me commente ni que l'on me mente, nous pouvons essayer de nous connaître et je n'en connais qu'un seul qui ait survécu à mon épouvantable caractère, vous parlez de la femme, ici , je ne suis que poète.Merci d'avoir été fidèles, si j'écris parfois, je ne vous publierai pas car j'ai besoin d'être connue pour être aimée.

    RépondreSupprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...