samedi 12 juillet 2014

Innocents poisons


Peter Lely: children singing



Retrouvons la fureur des douceurs enfantines,
les sucettes sucrées sirotées en baisers,
Le miel acre du trèfle et la fleur d' églantine,
Faiseuse de traînées au goût de sang braisé.

Petit prince, enfant roi à l' âme d' un sauveur,
Tu pourras suçoter mes plaies et mes piqûres,
Palper ma chair friable aux laiteuses saveurs,
Colorer de tes doigts mes cavités obscures.

Ton épée de jadis, cette noble frontière,
Se dresse pour scinder nos corps transfigurés,
Afin de les unir plus fortement qu' hier
Tranchant les langues bifides mal augurées.

Restons purs des péchés mortels des temps nouveaux,
Offre moi d' inédites caresses pucelles;
Mon virginal amant, inverse l' écheveau
Du mortel tisserand des amours jouvencelles.



12 commentaires:

  1. Isabelle,

    Il y a dans tes yeux un Ciel plein d'étoiles, filantes au firmament, songes d'une nuit d'été, éternelles clartés de l'Enfance, fulgurances de l'âge d'or où tout est émerveillement, découverte, et majesté...
    Tes vers attrappe-rêves dansent en parapluie sous la voûte constellée...
    Il y a dans tes yeux un Ciel plein d'étoiles inspirées...
    Ce poème est magnifique...

    Il en faut du temps pour devenir jeune...
    Bon anniversaire en avance,

    Poétiquement,

    Maxence

    http://www.youtube.com/watch?v=zp7NtW_hKJI

    RépondreSupprimer
  2. Cher Maxence,
    Comme je suis heureuse de voir que tu veilles encore,d' en haut, tu es le fidèle, le premier, depuis les origines, merci pour ta venue, j' aspire à te lire , vite, bientôt, en urgence!
    J' ai découvert Coldplay avec un air de piano très nostalgique joué par un de mes élèves un soir d' après fête, il était comme toi, riche et mystérieux de je ne sais quelle blessure changée en or.Envoie moi rapidement des trésors de nulle part, je ne suis plus frivole, je ne suis plus mondaine, j' ai grandi, je crois, j' espère, je finirai par mériter ta présence constante!

    http://youtu.be/kcASPx3-HuI

    RépondreSupprimer
  3. Je t'aime comme tu es ! Surtout ne change rien...

    http://www.youtube.com/watch?v=6oGDSUfMVL4

    A bientôt,

    Poétiquement,

    Maxence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J' ai déjà vécu ce feu d' artifice dans une vie antérieure, encore plus flamboyant, merci, toujours premier en tout!

      Supprimer
  4. Avec moi il n'y a rien à décrypter...tout est pur...
    Poétiquement....

    A bientôt,

    Maxence.

    RépondreSupprimer
  5. Pardon , j' avais oublié, tout est duplicité hors de toi, ça y est , j' ai décrypté, tout est en ordre mon ange.J' abhorre cette date, merci de me la faire un peu aimer.

    RépondreSupprimer
  6. Ton poème comme une gourmandise inattendue de l'été ;)

    Mon tricorne se rebique sans les mains, les mouettes virent et retournent, comme des coquines rasant ma peau fébrile, puis repartant vers le ciel pour mieux me taquiner...D'un tour de magie, je rajeunis pour attirer ta peau de pucelle, pénétrant ta rêverie enfantine... :)

    Coucou Isabelle; un bisou de pirate la sauvette ^^
    Jack

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n' as pas besoin de rajeunir, tu es éternellement juvénile, bises claires et nettes!

      Supprimer
  7. L'innocence retrouvée ! des premières amours et de tout le reste... J'en rêve tout comme toi, de cet Eden perdu, chère Orfeenix ! Mais il semble si loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton paradis actuel est celui de la lucidité et je le préfère!

      Supprimer
  8. D'un poème qui demeure à la limite de l'hymen des mots.

    Très fort, très beau!

    ( D' un hasard, d'un retour d'une vacance...)

    RépondreSupprimer
  9. Merci cher Anima Versus, si délicat et si fidèle depuis le début, cela me touche beaucoup, je vous embrasse!

    RépondreSupprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...