samedi 6 octobre 2012

sangsue nique

Tamara de Lempicka: le printemps

La panthère d' instinct repartira en chasse
 Chassez le naturel, il reviendra au trot,
Certaines d' autre trempe en veulent toujours trop,
Qui veulent la relique et le saint et la châsse.

Comment se contenir quand la faim vous taraude,
 Connaître à bout de langue, faim de posséder..
 Menacée de la fin, vouée à décéder,
La vierge folle fait une affreuse maraude.

 Souffrir à fleur de peau, flétrir à fleur de sang,
Pourvu que le plaisir ait le goût de l' intense,
 C' est en vain que la vertu de nos temps me tance,
Pouvoir se liquéfier dans le fiel et l' encens...

Je suis fille du feu, des larmes et du sperme,
 Engendrée pour le ciel mais étendue sur terre,
L' astre qui me séduit et l' enfer qui m' attère
 Ne font pas plus frémir que toi mon épiderme.

31 commentaires:

  1. Joli jeu de mots pour ouvrir le poème ! Que la suite, riche en paronomases et autres jeux de sonorité et de sens, ne dément pas, bien au contraire...

    C'est pas la chanson de Britney que je préfère, mais il faut reconnaître qu'elle illustre à merveille le poème :-).

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d' accord, elle manque un peu de rythme, je préfère toxic ! Rares sont ceux qui osent dire qu' ils apprécient cette chanteuse à qui tout a été reproché, nous sommes ouverts d' esprit quand même pour des quadras!

    RépondreSupprimer
  3. Je préfère "Everytime", plus douce, c'est ma chanson de Britney préférée, je la trouve superbe et, dans les plus rythmées, "One more time" qui a inauguré sa carrière.

    Je précise que je ne suis pas encore quadra, mais j'espère que je serai ouvert d'esprit quand ce drôle de mal m'atteindra :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le masque je te donnais au moins dix ans de plus!

      Supprimer
    2. J'ai plus de vécu que si j'avais mille ans :-)

      Supprimer
    3. Alors là, si tu es la réincarnation de Baudelaire...

      Supprimer
    4. Tu serais la réincarnation de qui toi ?

      Supprimer
    5. je ne crois pas du tout en la métempsychose mais je me sens très proche de Marie Madeleine...

      Supprimer
    6. Tu me fais marrer ! "Proche de Marie Madeleine"... J'adore !

      Supprimer
    7. Et pourtant on dit "pleurer comme une madeleine"...

      Supprimer
  4. "Engendrée pour le ciel mais étendue sur terre"

    le feu du poème Orfeenix

    je vous embrasse


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ' ai vu que vous hésitiez apparemment à garder votre site de poésie du monde , que l' on ne peut d' ailleurs commenter... Gardez le , on y apprend tant de choses et l' on s' y délecte si bien!

      Supprimer
    2. oui c'est vrai Orfeenix; une impression de solitude tout à coup dans cet espace,puis l' amitié m'y a fait revenir; je vous remercie Orfeenix de votre belle attention

      Supprimer
    3. Je recommande à tout le monde ce blog magnifique auquel je suis discrètement fidèle!

      Supprimer
  5. J'aime ta poésie au titre sensuel et cru à la fois, imaginant tes atours et tes désirs...La croupe de la panthère balançant de la queue que tu lorgnes affamée en te retournant ^^

    (Britney spears bof, je préfère Lady Gaga plus femelle...)Besos "Orféenique" de mon coeur ♥

    RépondreSupprimer
  6. Je laisse Lady Gaga à ma fille, cela ne m' étonne pas de ton caractère mutin et juvénile! Bisettes , pirate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime tes bisettes, Orfeenix, un bonus de mille besos de Capitaine à ma moussaillonne poétesse préférée ♥

      Supprimer
    2. Alors un bonus de bisettes à mon dessinateur préféré!

      Supprimer
  7. Bonsoir,
    thank you for your comment.
    So beautiful words!Words - thoughts.Words-emotions.
    Words-ways to the subconscious.
    greetings
    Megi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment heureuse de vous retrouver comme une amie dont on n' avait plus de nouvelles! Rien n' a changé, la même beauté romantique, l' harmonie des titres, des sons et des couleurs, en littérature, cela s' appelle la synesthésie, votre blog en est un bel exemple!

      Supprimer
    2. "By Le Fée Le Marginal Magnifique. L'Automne a raison ! Le Temps qui fuit nous rend de plus en plus Marginal et de moins en moins Magnifique... ... De plus en plus Orphée croupissant aux Enfers, de moins en moins Phénix renaissant...
      De moins en moins Fée, de plus en plus Sorcière... Avec la boucle du Temps qui tourne en boucle, la dorure fout le camp, ensuite,
      c'est le corps lui-même qui se barre, et qui, bientôt, ne s'en relève plus..."

      Orfeenix, tu ne m'as pas compris, c'est du TEMPS qui fuit dont je parle...pas de toi !!!

      Supprimer
    3. Haaaaaa! Ma paranoia a encore frappé! De toute façon j' avais écrit mon com en souriant, je sais bien que tu ne me veux pas de mal!

      Supprimer
    4. une forme de poésie entrelaçant les 2 vôtres.. ah...et tu n'as pas vu l'allusion à Eluard, (mis en musique ici par la divine Barbara)
      http://brebisgalleuse.blogspot.fr/2011/03/printemps.html

      Supprimer
    5. Mille pardons, je suis vraiment en mode autiste! Merci pour le lien...

      Supprimer
  8. Orfeenix:Je n'ai pu ou voulu mettre mes mots pour te dire combien je me delecte de tes poèmes, pardonne moi!
    Ce mois de septembre a été éprouvant pour moi, j'ai perdu ma douce mère!
    Je surmonte ma douleur,vous me manquez beaucoup, toi Orfeenix,Jack, Aurélie,La rosée,Brigite que je viens de connaitre, Laure et les autres!
    Ce machin qu'est internet est virtuel et pourtant il traverse mon coeur!
    Je suis heureux que vous continuez à partager et échanger vos fonds de coeur, vos sentiments et vos fins mots!
    Je vous aime,Bizak.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J' espérais de tes nouvelles mais pas celle-là!Je pense à toi très tendrement et le mot de consolation qui me vient à l' esprit est que si j' étais ta mère, je serais fière de quitter ce monde en y laissant un fils tel que toi, tu me manques aussi, et par delà les limites de la toile, je t' aime aussi, gros bisou de l' autre côté du miroir et n' hésite pas à m' écrire si tu en ressens le besoin!

      Supprimer
  9. Par ces temps gris et pluvieux,ta poesie me rechauffe.Bien agreable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais à travers tes vitraux, on ne voit pas la pluie tomber!

      Supprimer
  10. Chère Orfeenix
    Passée vous dire que votre attention m'a aussi aidée à me relancer sur monde en poésie et je vous dis grand merci!
    je vous embrasse
    brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah quelle bonne nouvelle! Ne le menacez plus jamais, ce site est un havre de beauté , il devrait être un site protégé!

      Supprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...