lundi 25 juin 2012

Sous les fleurs de pavé la plage

Le Titien: Vénus endormie

 A ma Vaudoise préférée qui adore mes provocations

 Ayez pitié de nous vous les politiciens,
 Avant de condamner notre immoral naufrage,
 Car vous mêmes souvent nous rendîtes hommage,
 Eblouis par nos corps tracés par un Titien;

 Restez sourds à l' appel des idées partisanes
Des droites surannées aux gauches maladroites,
Partageant tour à tour une rigueur étroite,
Promptes à condamner l' utile courtisane.

 Ne nous immolez pas aux autels du scrutin,
Arguant quelque hôtel borgne ou la justice aveugle,
 D' infréquentables bois où des malades meuglent,
Entendez la supplique des pauvres putains.

 Elles n' attendent pas d' intenables promesses
Tout en tenant les leurs contre quelques billets,
 Doucement elles pleurent leurs trésors pillés,
 Quand lors d' une occasion elles vont à la messe.

 Nul mépris du passé, du sang ou de la race
 Ne freinera leur chair ardente à consoler
 Les frimas qui saisissent les déboussolés,
Ces esthètes transis amoureux de la grâce.

 Des épouses blasées elles sont les boniches
 Empêchant les maris frustrés de divorcer,
 Sous leurs doigts si savants la mort désamorcée
Offre à ces saintes fées ses plus glorieuses niches.

23 commentaires:

  1. Que reste-t-il des politiciens de nos jours pour leur confier nos espérances?
    Bob Dealan, s'exclamant un jour sous le coup de la colère a dit: Montrez-moi un politicien honnête et je vous montrerais une putain sanctifée!
    Brave poètesse aux vers pleins de beauté, nous continuerons à battre le pavé pour leur rire aux nez!

    RépondreSupprimer
  2. Et en plus il cite Bob Dylan, il n' y a pas assez de toute une vie pour comprendre qu un coup de foudre amical n' est pas le fruit du hasard! Tu te rends compte, en France une chienne de garde embourgeoisée vient d' interdire la prostitution, on n' a plus qu' à légaliser le viol et la boucle sera bouclée!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis certain que la canidée va finir par nous tansformer en eunuque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui concerne les hommes que j' apprécie, je subodore qu' il y a du boulot! :-)

      Supprimer
  4. Vive la réouverture des maisons closes et la libéralisation de la prostitution ! Ben quoi, être obligée d'épouser pour faire la pute, c'est cher payé le loyer... :))

    Enfin, toi tu sais mieux le dire avec tes mots !
    Besos ma belle ♥

    RépondreSupprimer
  5. Voilà! Bien parlé! Sauf que bien sûr , dans l' idéal tout devrait être gratuit, mais on n' en est pas encore là, bisettes défenseur de la veuve et les deux orphelines!

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Isabelle,

    Il faudrait s'attaquer à la Misère humaine dans toutes ses subtiles ignominies, à commencer peut-être par les politiques des hommes et des femmes de ce Monde ! Impuissantes à enrayer la traite des êtres humains, les cimres commis contre les enfants et les plus fragiles...

    Las, la domination de l'homme par l'homme a encore de beaux jours devant elle !

    Je serre contre mon coeur, très fort, ces Etres de joie...

    Poétiquement,

    M

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir M. Maître poète, ton approbation est la meilleure des récompenses, dis quand reviendras-tu, dis au moins le sais-tu?

    RépondreSupprimer
  8. Bientôt...assurément bientôt quand ce long silence voudra bien s'écrire en lettres de maux !

    Poétiquement,

    Booz endormi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse moi panser tes plaies, pourquoi ne referions nous pas une écriture à quatre mains sur la peau des parchemins? Ta poésie me manque, si tu dors, au moins raconte nous tes rêves!

      Supprimer
  9. Bonsoir Isabelle,

    Bonne idée, que dirais-tu d'un poème centré sur la différence des racines du mot Amour : Philo et Agapé ?

    Poétiquement,

    Le dormeur du Val joli dit M

    RépondreSupprimer
  10. Sans oublier Eros, bien entendu,

    Poétiquement,

    Maxence

    RépondreSupprimer
  11. Ouiii! Un dialogue philosophique entre Philo à qui tu prêteras tes mots à merveille et je tâcherai d' interpréter Agapé, quant à Eros, il s' exprimera librement!

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Isabelle,

    Si être amoureux est un sentiment, aimer est-il un acte ? Un acte d'amour ? Que dire de ceux qui aime l'Amour ? que dire de la différence entre la Passion et l'Amour ? Lourdeur et légèreté ? (sans oublier Narcisse et le Très Haut). Nous pourrions procéder de mille manières : par exemple transformer la prose accouchée en vers ou écrire en vers directement...

    L'idée est là en tout cas, qu'elle chemine...Le temps n'aura pas d'emprise...

    Poétiquement,

    Infatigable impétrante de l'Amour

    M. dit Robert l'Amoureux.

    RépondreSupprimer
  13. Je préfère de beaucoup ton prénom à celui de Robert! Jolies nuances, ce n' est pas plus facile de s' aimer soi que d' aimer le divin, en revanche je ne connais qu' une manière d' aimer les êtres, du fond des tripes et sans condition!
    Que dirais tu de réitérer notre duo quatrain par quatrain? L' homme est plus apte à recréer, la femme plus à l' aise dans l' intuition directe...A toi l' honneur!

    RépondreSupprimer
  14. je vote pour toi Isabelle.
    Bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je rêve d' un parlement où figureraient artistes et philosophes, le problème, c' est qu ils ne se présentent pas!

      Supprimer
  15. Bonsoir Isabelle,

    En méditant ces jours derniers, je trouve que ce sujet implique une justesse à laquelle je ne saurais donner jour en ce moment, mais, si tu veux bien, je reviendrai m'asseoir ici, avec le grand bonheur que je ressens toujours à le faire...En la matière pour le moment, je n'ai rien à dire de plus beau que le silence...

    Silence empli de bruit qui pense, bien entendu, d'idées qui se bousculent, d'images qui s'entrelassent et de beautés que je contemple, en toute humilité...

    http://www.youtube.com/watch?v=Jk5kYjD9E1I

    Quant à mon retour, les pajes des terres du Milieu et les Etres fantasmagoriques sont partis annoncer sa venue...Comme un bruit qui court...Présage d'un renouveau...Promesse...toujours...promesse...soeur de Poésie...

    Poétiquement,

    M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que je respecte tes allées et venues en pointillés, qui rendent d autant plus précieuses les larmes de rosées que tu laisses parfois au crépuscule, j' espère que tu as endormi ta muse car elle ne te parle que dans la douleur et que la joie est gardienne de ton silence.Fay ce que voudras, ici c est l' abbaye de Thélème!

      Supprimer
  16. Bonsoir Isabelle,

    Tu es d'une richesse qui me déconcerte toujours et me laisse toujours songeur !

    Que suis-je heureux de te connaître !

    Poétiquement, à bientôt,

    Poétesse des autres latitudes,

    Maxence.

    RépondreSupprimer
  17. A bientôt visiteur du soir, on ne se perd pas de vue!

    RépondreSupprimer
  18. réponse à ta réponse :

    orfeenix6 juillet 2012 10:13
    Merci la brebis armée pour vaincre les loups, je suis très fière de figurer ici aux côtés de cette peintre talentueuse, en revanche, je suis catholique et je ne pense pas que nous ayons pactisé avec les ennemis du Christ, donc je ne partage pas du tout les idées de Dana Goldstein quand elles vont dans ce sens, le complot maçonnique utilise les religions mais sa cible n' est pas qu' un monopole financier, c' est surtout l' éradiction des principes du décalogue qui nous réhaussent à l' image de Dieu, alors si même Dieu est notre ennemi il n' y a plus de lutte, il n' y a plus de camp.


    RéponsesLe Gall : Décrypter Le Système Pyramidall6 juillet 2012 11:17
    Oui, orfeenix mais son point de vue ( Dana Goldstein) est intéressant, j'adore les vrais rebelles, et en écrivant tes poésies, tu en deviens, de fait,une.
    très cordialement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage dans tes combats ma prophétique brebis!

      Supprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...