lundi 13 février 2012

anti sextoy





Non!Qu' on me laisse tranquille avec ces subterfuges,
Ces factices objets censés viriliser
Les femmes de pouvoir aux joies stérilisées,
Ces constipées ouvertes aux vils vermifuges.

Ce désir déguisé tend à émasculer
L' unique porteur d' arme propre à satisfaire;
Pour s' abaisser au joug d' un jouet mortifère,
Il faut à l' abandon se sentir acculée.

Les canards aux étangs,aux soupes les concombres,
Rien ne vaudra jamais l' art des savantes peaux,
Un homme brandissant son arc est un appeau
Face auquel tout légume pourrit aux décombres.

Sans nulle honte j' ose à l' amant me soumettre,
Dépourvue de gadjets aptes à remplacer
L' étreinte vigoureuse qui sait m' enlacer,
A quoi bon résister, je sais qui est mon maître.



9 commentaires:

  1. Ah tu sais parler aux hommes, toi !
    Pas du genre à appeler un homme, "my Gode" :))

    Besos ma belle étreinte de la nuit ♥

    (Et j'aime cette Lady Marmelade ouahh ♪♫ )

    RépondreSupprimer
  2. J' étais sûre que cette marmelade ne serait pas de la confiture pour des cochons mais un dessert de choix pour pirate de la race des seigneurs et maîtres, bisettes mon corsaire des pays chauds!

    RépondreSupprimer
  3. Ah, chère Isabelle, comme tu sais effectivement parler aux hommes, dixit le pirate des sept mers! Pour ce charmant poème viril, je te rapporte ces quelques paroles de Saint Exupery: C'est pourquoi se trompent ceux ou celles-là qui cherchent à plaire. Et pour plaire se font malléables et ductiles. Et répondent d'avance aux désirs. Et trahissent en toute chose afin d'être comme on les souhaite. Mais qu'ai-je à faire de ces méduses qui n'ont ni os ni formes? Je les vomis et les rends à leurs nébuleuses: Venez me voir quand vous serez bâtis. mais j'ai besoin de toi qui est bâti en forteresse avec ton noyau que je rencontre. Assieds toi là car tu existes. ( Et toi Isabelle tu existes...)

    RépondreSupprimer
  4. Mais qu' elle me plaît cette citation!C' est tout à fait ça, on est dans l' ère du factice et du mou, des contours indéfinis, de ce qui glisse entre les doigts, je suis bien contente de connaître des personnes qui ont une contenance, toi aussi tu es bien bâti!

    RépondreSupprimer
  5. oh... ouh... wouhahaha... j'ai trouvé le blog de ma belle Isabelle qui va me changer les idées..
    bisous ma belle Orfée

    RépondreSupprimer
  6. Bravo Nanou, j' en suis très heureuse, si cela peut te réconforter en ce moment, j' ai souvent puisé de la bonne humeur chez toi! Une énorme bise!

    RépondreSupprimer
  7. Un sujet original ! Ça me plaît ! Comme je l'ai déjà dit, j'aime bien ces mariages entre une forme classique et un thème iconoclaste.

    J'apprécie particulièrement ce vers : "Les canards aux étangs,aux soupes les concombres" et l'image illustrative est très bien choisie.

    Nous les hommes ne pouvons qu'apprécier un tel poème, on est flatté dans notre virilité, on a presque l'impression d'être reconnus à notre juste valeur !

    Ça y est, d'un coup je me sens un vaillant archer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C' est exactement ainsi qu' il faut le prendre, comme un hommage à vos indéniables talents!

      Supprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...