lundi 16 janvier 2012

Le triangle

Ingres: torse d' homme.


Dans mon Apocalypse au symbole inversé,
Mon agonie jubile en ses bras qui me sanglent,
J' étouffe sous le poids d' un poitrail en triangle
Suant le sang et l' eau, de lance transpercée.

Submergées des fluides que l' assaut inflige,
Mes veines sont rigoles d' un gai Golgotha,
Muette d' oraisons qu' une enfant marmotta,
L' adulte que je suis au blasphème s' oblige.

L' art pourtant crie sa haine à toute symétrie..
Trois traits, signe de Dieu, quel noir secret se scelle
En la géométrie de son torse isocèle
Qu' un démon pour ma chute a sur son corps pétri.

Qu' il soit oeil vipérin ou porte des Bermudes,
Sa pointe est perspective où converge ma fin,
Là je me désaltère et j' apaise mes faims,
Cet iris vespéral sans honte me dénude.


2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Chère brebis qui n' êtes pas un mouton ,en effet j' ai choisi le symbole du triangle inversé pour donner une couleur sulfureuse à un texte à l' eau de rose, mais je ne suis ni franc maçon ni de religion juive, je suis une catholique traditionnaliste qui ne pratique plus et utilise le jargon doctrinal pour imiter tant bien que mal la mystique tourmentée des poètes maudits, merci de votre passage.

      Supprimer

Lâche toi de toute façon tu es modéré...