jeudi 15 décembre 2011

Ceux qui sont nés du Verbe , de la chair et du sang

Gustave Moreau apparition

"Mais quant à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
Qui non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu sont nés." prologue de l' Evangile selon Saint Jean, traduction de Crampon.


Le doigt manichéen du pâle évangéliste
Montre comme coupables les hommes de sang,
Mais le spirituel qui jamais ne ressent
Les affres de la chair est sur la bonne liste.

Si ma bouche et ma main à ta peau communient,
Ma langue serait donc inapte à la prière,
Mes muqueuses brûlant comme une soufrière
Priveraient de l' onction mon âme démunie.

Pourtant quand tu tournoies, héraut de mon arène,
Offrant l' apothéose à ta dame pâmée,
Quand de tes sécrétions mes tripes affamées
Nécrosent ma cervelle comme une gangrène,

Quand tu me crucifies toute gorgée de fiel,
L'aube crépusculaire en traînées nébuleuses,
Céleste Salomé aux danses fabuleuses,
Déchire tous les voiles que revêt le ciel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lâche toi de toute façon tu es modéré...